MODES DE PÊCHE PROHIBÉS

 

 

 

• La pêche en marchant dans l’eau, dans les cours d’eau de 1ère catégorie

du 2ème samedi de mars à la veille de l’ouverture spécifique de la pêche de l’ombre commun (du 09.03 au 17.05). 

• La pêche à la main, sous la glace, en troublant l’eau ou en fouillant sous les racines et autres retraites fréquentées par le poisson. 

• L’utilisation comme appât ou amorce les œufs de poissons et, dans les eaux de 1ère catégorie piscicole, les asticots et autres larves de diptères. 

• L’utilisation comme appât de poissons appartenant aux espèces présentant une taille légale de capture ou protégées (arrêté ministériel de 1988) ou n’appartenant pas à la liste des espèces présente enFrance, ou classés susceptibles d’engendrer des déséquilibres biologiques, ou appartenant aux espèces carnassières dans les eaux de 1ère catégorie (brochet, perche, sandre et black-bass). 

• La pêche dans les parties de cours d’eau, canaux ou plans d’eau, désignés spécifiquement par arrêté préfectoral, dont le niveau est abaissé artificiellement, soit dans le but d’y opérer des curages ou travaux quelconques, soit en raison du chômage des usines ou de la navigation, soit à la suite d’accidents survenus aux ouvrages de retenue. 

• La pêche à partir des barrages et des écluses ainsi que sur une distance de 50 mètres en aval de l’extrémité de ceux-ci, à l’exception de la pêche à l’aide d’une seule ligne. 

• La pêche dans les dispositifs assurant la circulation des poissons dans les ouvrages construits dans le lit des cours d’eau, ainsi que dans les pertuis, vannages (y compris écluses) et dans les passages d’eau à l’intérieur des bâtiments. 

• La pêche au vif, au poisson mort ou artificiel et aux leurres dans les eaux de 2ème catégorie pendant la période d’interdiction spécifique de la pêche au brochet. 

• La pêche dans les réserves de pêche préfectorales.

 

Fermer le menu